Nouvelle grève au Tricastin : des conditions de travail de plus en plus difficiles pour les sous-traitants du nucléaire
Partager

 

Ils dénoncent le harcèlement moral dont ils sont victimes, une surcharge de travail, des pertes de salaire, des pressions : tout va mal au Tricastin pour les sous-traitants du nucléaire.En grève après le malaise d’un de leurs collègues, muté d’office, des salariés de TFN Atalian, sous traitant d’Areva au Tricastin, nous rappellent le triste quotidien de ces travailleurs du nucléaire, traités comme des salariés de seconde zone.
Europe Ecologie Les Verts Ardèche marque sa solidarité avec ces salariés en lutte et dénonce encore une fois les conditions de travail dans les sites gérés par Aréva.
Le recours constant à des sous-traitants précaires, moins bien payés, harcelés ou surchargés de travail dans le nucléaire est un scandale : des pratiques qui doivent cesser, avant tout par respect pour ces travailleurs, mais aussi pour garantir un meilleur niveau de sureté sur ces sites dangereux où l’erreur humaine peut avoir des conséquences catastrophiques.

Guillaume Vermorel, Porte parole EELV 07