M. Wauquiez : Dur avec les faibles, faible avec les durs
Partager

Communiqué de presse des éluEs du Rassemblement Auvergne-Rhône-Alpes

M. Wauquiez : Dur avec les faibles, faible avec les durs

D’un côté des associations sabrées, de l’autre des actionnaires « assistés ».

En session aujourd’hui à la Région, sous couvert du critère d’urgence, le président de la région a imposé un vote relatif à l’entreprise auvergnate Aubert et Duval. Celui ci propose d’ « assister » par une aide exceptionnelle cette filiale du groupe Eramet à hauteur d’1,2 millions d’euros, en échange…d’une quinzaine d’emplois seulement. L’entreprise a pourtant distribué entre 2008 et 2013 plus d’un milliard d’euros de dividendes à ses actionnaires, et réalisé un plan social entre 2014 et 2015 qui a touché plus de 200 emplois.

Où est dès lors le besoin d’argent public ? Où était l’urgence ?
Aucune condition, aucune obligation en termes de création d’emplois ou d’investissement pour l’entreprise n’est bizarrement mentionnée.

Conscient de la richesse du tissu industriel dans notre région,  le groupe des élus RCES s’astreint à promouvoir une collectivité motrice, forte, imposant pour chaque aide publique des conditions fermes et transparentes, tant sociales, qu’environnementales.

En effet, en pleine annonce de suppressions de poste à ST Micro Electronic en Isère, nous nous étonnons par ailleurs que la majorité de droite n’ait pas retenu l’échec  cuisant relatif au dossier de ST Micro Electronic et ses 25 millions envolés en fumée pour l’emploi dans notre Région.

PME,  artisans : Il est grand temps que l’argent public aille là où il y en a vraiment besoin et ou existe les véritables leviers pour l’emploi !

Les élu-e-s du Rassemblement : citoyens, écologistes, solidaires

Lyon, le 28 janvier 2016